Chroniques

Poséidon le terrible de Martine Laffon

Poséidon le terrible imagePoséidon le terrible
Martine Laffon
Illustrations de Cécile Carre
Flammarion Jeunesse
128 pages
Mythologie grecque, Epopée

Résumé :
Assis près de la chaleur du feu, Noétios attend que les marins du village se rassemblent. À la nuit tombée, le vieillard prend la parole pour raconter l’expédition maritime qui l’a amené à rencontrer à plusieurs reprises le dieu de la mer, Poséidon. De la création du cheval à l’immensité de son royaume sous les eaux, Noétios nous fait le portrait d’un dieu protecteur et aimant, aussi bien colérique que dangereux…

« Autour du feu, les marins, le visage grave, retiennent leur souffle. Seul le craquement des dernières branches de cèdre trouble la nuit. Tous le savent, la mer est un lieu de souffrance. » 

Impressions :

Je tiens tout d’abord à adresser mes remerciements aux éditions Flammarion Jeunesse qui m’ont permis de découvrir ce livre. Depuis le collège, je me passionne pour les récits issus de la mythologie grecque et je dois dire que les livres qui vulgarisent ce sujet, comme Percy Jackson à une époque, trouvent clairement écho en moi. Je ne pouvais donc que m’intéresser à ce nouveau roman jeunesse !

Poséïdon le terrible repose sur une mise en abyme : un vieillard est assis au coin du feu et captive un auditoire composé de marins en racontant ses rencontres sucessives avec le dieu de l’Olympe. Cet esprit de veillée donne une aura particulièrement mystérieuse au récit et le rend indéniablement intriguant.

Le vieillard est d’ailleurs un protagoniste très nébuleux, que l’on a du mal à cerner. Il n’en reste pas moins un conteur de talent puisqu’il réussit non seulement à captiver son auditoire fictif, mais également son lectorat.

Son récit est découpé en sept petits chapitres qui correspondent en fait à cinq légendes autour du dieu de la mer. Ce découpage rend ce livre accessible à des jeunes quelque peu réticents à la lecture, qui peuvent par exemple lire un chapitre par soir.

Le principal intérêt de ce livre réside dans le fait que les légendes nous sont racontées d’un point de vue novateur. Pour ceux qui étudient l’Odyssée d’Homère, ce roman est un complément non négligeable puisqu’il invite le lecteur à envisager les faits du point de vue non pas du héros, à savoir Ulysse, mais de celui qui nous est bien souvent présenté comme un opposant, j’ai nommé Poséidon.

L’ouvrage est présenté comme un livre comprenant un jeu de cartes : j’ai donc été quelque peu déçue en comprenant que seul l’achat de l’intégralité de la collection Mythologie chez Flammarion Jeunesse permet d’obtenir le jeu de cartes complet. 

Un livre idéal pour de petits lecteurs, à proposer en complément du programme scolaire d’histoire-géographie de sixième !

« Crois-moi, les mortels sont aussi versatiles que les dieux. »

2 Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *