Coups de coeur

Flora Banks d’Emily Barr

chronique image

flora banks image couvertureFlora Banks

Emily Barr 
1er Mars 2017
Casterman
369 pages

Résumé :

Flora Banks est atteinte d’amnésie antérograde. Suite à une opération du cerveau à l’âge de dix ans, celle-ci a perdu la mémoire. Toutes les deux heures environ, elle oublie tout, jusqu’à son âge et son prénom. Pour subsister, Flora écrit. Sur des post-it, sur ses mains, sur son carnet, Flora écrit pour se rappeler qui elle est. Alors que ses parents voyagent en France pour une durée indéterminée, Flora embarque dans un avion à destination de l’Alaska. Son idée ? Retrouver Drake. Flora un un souvenir : celui de son baiser.

« A l’intérieur de ma tête, c’est le chaos. C’est un incendie. C’est une tempête de neige. C’est la jungle. C’est le désert arctique. C’est à la fois tout ce qui s’est produit et tout ce qui ne se produira jamais. Le temps est un élément aléatoire. C’est la chose qui nous fait vieillir. Les humains s’en servent pour organiser le monde. Ils ont inventé un système pour essayer de mettre en ordre le hasard. Tous les êtres humains, tous sauf moi, vivent leur vie découpée en heures, en minutes, en jours et en secondes, mais choses ne sont rien. L’univers rigolerait bien de nos tentatives pour l’organiser, si seulement il daignait s’y intéresser. Le temps est ce qui fait flétrit et pourrir nos corps. Voilà pourquoi ils ont peur de lui. Mais moi, ça ne m’atteint pas : je sais que je ne vieillirais jamais.  »

Impressions :

Mille mercis aux éditions Casterman pour cette découverte, qui s’inscrit définitivement comme mon second coup de coeur de l’année.  Dès l’annonce de la traduction de cet ouvrage, j’étais très intriguée par le synopsis. Et pour cause, Flora Banks est une oeuvre originale et addictive.

En débutant cet ouvrage, je dois reconnaître que j’avais quelques appréhensions à l’idée de lire un livre dont la protagoniste est amnésique, principalement par peur des répétitions et du manque d’action. J’ai donc été particulièrement surprise par le rythme du récit, qui ne laisse place à aucune aucun temps mort et qui au contraire, réussit à captiver le lecteur tout du long.

Ce qui constitue incontestablement la force de ce récit, c’est l’impossibilité de démêler le vrai du faux. La mémoire de Flora étant instable et ses proches peu fiables, il est difficile d’entrevoir l’issue du roman. D’autant plus que les proches de l’héroïne ont une tendance malsaine à vouloir la surprotéger et donc inconsciemment, à empêcher son épanouissement. Une thématique complexe, abordée avec subtilité et retenue, que j’étais ravie de découvrir dans un roman jeunesse.

Flora est une jeune fille incroyablement forte, attachante et inspirante. C’est un personnage que l’on ne se contente pas d’aimer mais que l’on souhaite accompagner et même soutenir dans les différentes épreuves qu’elle peut rencontrer. Incroyablement forte et courageuse, Flora est incontestablement devenu un modèle, tant pour sa simplicité que sa capacité à profiter de chaque instant de la vie malgré les difficultés.

Enfin, je souhaite souligner la qualité de la narration. Emily Barr nous entraîne aux confins de la Norvège avec des descriptions à couper le souffle. Les paysages semblent grandioses et le lecteur réussit aisément à se projeter au milieu de ses terres glacées grâce à une écriture imagée et accessible. 

Raconter l’histoire de Flora Banks était un pari risqué, qu’Emily Barr a indéniablement réussi. Flora Banks n’est pas un roman. Flora Banks, c’est une héroïne qui ne cessera de vous hanter. 

« Je suis dans l’instant. Vivre le plus possible dans l’instant doit devenir une de mes règles de vie. On n’a pas besoin de souvenirs pour ça.  »

4 Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *