Chroniques

Victoria Rêve – Timothée de Fombelle

Chronique

victoria rêve imageVictoria Rêve
Timothée de Fombelle
Novembre 2012
Gallimard Jeunesse
Collection Ecoutez lire
Nouvelle

Résumé :
<< Victoria voulait une vie d’aventures, une vie folle, une vie plus grande qu’elle. Et l’on disait tout autour d’elle : Victoria rêve>>. Amoureuse des livres et grande lectrice, Victoria trouve son échappatoire dans la littérature, dans les multiples histoires qui prennent vie à travers les lignes.
Mais comment réagir lorsque cette imaginaire s’introduit dans notre réalité, s’immisce dans le quotidien pour le rendre absurde et loufoque ?
Victoria décide de comprendre l’impossible et affronte la frontière du fictionnel.

Impression :
Ma petite sœur a fait dédicacé le livre par Timothée de Fombelle au Salon du livre de Colmar et semblait sceptique suite à sa lecture, légèrement perdue.
Victoria rêve est une ode à l’amour de la littérature, à l’amour inconditionnel de l’auteur pour le rêve et les histoires. En ce sens, Victoria Rêve est une nouvelle poétique, un récit rempli de douceur sans tomber dans la naïveté.
L’écriture de l’auteur est bien plus simplifiée que Le livre de perle en raison du public visé, ce qui m’a sans doute gêné au départ. L’intrigue reste inatteignable jusqu’aux dernières lignes et peut même facilement égarer le lecteur.
Cependant, lorsque l’on referme ce petit livre, nous obtenons une parfaite compréhension du cheminement de l’histoire grâce au dénouement ainsi qu’un recul important sur le passage de l’enfance à l’adolescence.

<< Personne n’est obligé de croire ce qu’il va suivre. On a toujours le droit de ne pas croire ce qui est écrit dans les livres. >> 

12 Comments

    1. Ma petite soeur n’était pas là, c’était à Colmar près de Strasbourg 😉
      Il l’est mais d’un autre côté je m’attendais plus de sa part. C’est vraiment une nouvelle jeunesse pour le coup, bien plus que n’importe lequel de ces autres livres!

      Reply
  1. J’ai moins accroché à ce livre qu’aux autres œuvres de Timothée de Fombelle parce qu’il s’adresse à de très jeunes lecteurs cette fois-ci. Ça reste un joli livres pour les enfants :).

    Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *