Actualités littéraires, Interviews

Vie littéraire

Je suis ravie de vous écrire en ce dimanche matin pour vous proposer le premier rendez-vous Un mois, une Interview sur mon blog. En effet, chaque mois, vous retrouverez une interview d’écrivain à qui vous avez posé vos questions, soit sur le blog de ma copine Lectureavie, soit sur mon blog, à tour de rôle. Je vous invite d’ailleurs à découvrir le dernier billet de Léa, qui a interrogé Clémentine Beauvais!

Pour cette première édition, j’ai eu la chance d’interroger l’adorable Cindy Van Wilder, auteur de la saga Les Outrepasseurs ainsi que de Memorex tous deux publiés chez Gulf Stream Editeur.  Un grand merci à elle pour sa gentillesse et sa disponibilité. Je remercie également tout ceux qui ont pris le temps de nous soumettre des questions, qui étaient toutes très intéressantes et instructives.

outrepasseurs Continue Reading

Actualités littéraires, Interviews

Vie littéraire

La semaine dernière, la Collection R chez Robert Laffont me contactait pour me prévenir que j’allais participer à un petit déjeuner en compagnie de Victor Dixen, l’auteur à succès du moment. Si l’auteur est renommé pour Le cas Jack Spark et pour Animale, la rencontre avait pour thème sa nouvelle saga Phobos.
Confortablement installés sur des petits poufs colorés entourés de ballons bleus à l’effigie de la Collection R, Victor Dixen nous a fait de nombreuses révélations sur le programme Genesis. La rencontre était menée par le chargé de communication de la Collection R et par son éditeur, mais nous avons également eu le droit de poser nos questions.
Retranscription d’un petit-déjeuner spatial dans un article garanti sans spoiler !

DSCF4550

Pourquoi avoir choisi la collection R pour éditer Phobos ?
Dès le début de l’écriture, c’est un projet que je destinais à la collection R. Je visais le public adolescent, et j’ai fait quelques recherches sur la Collection R dont j’ai particulièrement apprécié le dynamisme et les dernières parutions. Dès la conception de ce nouveau roman, je destinais Phobos à la collection R.

D’où vous est venue l’envie d’écrire ?
J’en ai toujours eu envie, c’est quelque chose que j’ai toujours eu en moi. Je suis un boulimique d’histoires, je lis beaucoup et des choses très variées. Mais j’adore aussi en raconter ! Je n’ai pas eu de personnes qui m’a donné envie de me lancer dans l’écriture, c’est quelque chose qui a toujours été là au plus profond de moi.

D’où vous est venue l’idée de Phobos ?
J’adore me tenir au courant de l’actualité et des thématiques contemporaines. J’ai été particulièrement intrigué par la conquête spatiale qui prend de plus en plus d’ampleur aujourd’hui avec le nouvel objectif qu’est Mars. Le nombre de candidats – plus de 200 000 – prêts à se lancer dans l’aventure Mars One – un aller simple pour Mars retransmit à la télévision – m’a interpellé et j’ai poussé les traits de ce projet un peu plus loin en imaginant que c’était la télé-réalité qui finançait le projet. Phobos a parfois été classé dans la dystopie par certains blogueurs, mais je considère plutôt ce livre comme de la science-fiction car Continue Reading

Interviews

Le dernier galop de l'été imageJ’ai récemment eu la chance de découvrir le roman Le Dernier Galop de l’été écrit par Louise Marchal. Je tiens tout particulièrement à remercier les Editions du Nord et du Pas De Calais pour l’envoi de ce livre et Louise pour sa gentilesse. Un roman jeunesse que j’ai eu envie de vous faire découvrir sous un nouvel angle, en interrogeant son auteur. J’espère que cela vous plaira! 

Pour débuter, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je me prénomme Louise, je suis âgée de 15ans et je suis originaire de Colmar, ville Alsacienne. J’apprécie particulièrement l’écriture mais aussi le sport avec en particulier le basket, et bien évidemment l’équitation.

Ton premier roman, Le dernier galop de l’été, raconte l’été d’une jeune cavalière en colonie de vacances. D’où provient cette idée ?
C’est une question complexe… Mais je pense qu’au départ de ce roman, c’est plus un souhait. Celui de mon envie Continue Reading