Chroniques

Cruelles de Cat Clarke

Chronique image

cruelles cat clarke imageCruelles
Cat Clarke
06 juin 2013
Robert Laffont
Collection R
Young Adult
Deuil, vengeance, drame

Résumé: 
Perdue au coeur de la montagne écossaise pour un voyage scolaire, Alice King se retrouve coincée à partager sa chambre avec des filles qu’elle n’apprécie pas. Entre Polly qui n’a pas d’amis, Rae la gothique sans cesse bercée par ses écouteurs et la mesquine mais populaire Tara, Alice se prépare à affronter des jours difficiles. Pour échapper un peu à la morosité de ces vacances imposées et se venger dignement des brimades quotidiennes de Tara, les colocataires décident de l’effrayer en pleine nuit. Mais la mauvaise blague tourne au cauchemar lorsque Tara décède…

«Lorsqu’une personne meurt , les choses se répartissent en deux catégories bien ordonnées : avant, et depuis. Sachant qu’avant est toujours mieux.  »

Impressions:
Je crois que je n’ai à présent plus besoin de vous présenter Cat Clarke, que j’ai eu la chance de rencontrer à Montreuil en décembre dernier. Si mes copines blogueuses et ma petite soeur en sont folles, je dois reconnaître que je n’ai jamais été une réelle adepte de son style au demeurant si particulier. Mais les lamentations de ma petite soeur ont eu raison de moi durant notre road-trip cet été, et je l’ai finalement lu d’une traite pendant la traversée de la vallée de la mort. Un présage? Surement!

Dès les premières pages, j’ai de suite été particulièrement intriguée. En effet, j’aime beaucoup les romans qui amènent un retour en arrière dans l’histoire et qui par conséquent, attise la curiosité et l’excitation du lecteur.

J’ai trouvé que chacun des personnages était développé, avec une personnalité assez forte et marquée. Cela est d’ailleurs rare à l’adolescence, mais je trouve que ce choix s’accorde avec l’intrigue et l’univers que souhaite instaurer Cat Clarke. Encore une fois, j’ai apprécié l’ambivalence instaurée par l’écrivain en chacun des personnages, en montrant à chaque fois les faces sombres et les qualités du protagoniste et des adjuvants.

J’ai beaucoup appréciée la romance qui s’instaure entre l’héroïne et Jack, le frère de la victime. Je trouve qu’il est rare de découvrir une relation aussi complexe dans la littérature Young Adult de part le contexte de leur rapprochement. Pourtant, j’ai trouvé que leur proximité était progressive, évidente même.

Je crois que je continue de lire les romans de Cat Clarke juste pour ses finals époustouflants, et ce livre ne s’inscrit malheureusement pas dans cette lignée. J’ai été très déçue par les dernières pages, parce que j’attendais quelque chose de vraiment surprenant, et que cela ne fût pas le cas. Mais je dois reconnaître que la conclusion est pleine de sagesse et d’enseignements.

Le point fort de cette lecture reste indéniablement les thématiques lourdes qu’aborde le roman, comme le meurtre, le suicide, la vengeance ou la culpabilité. J’ai d’ailleurs encore une fois remarqué la qualité de la description du deuil qui est très réaliste sans toutefois devenir déprimante.

Un roman particulier et original, qui aborde des thématiques sensibles avec beaucoup de justesse.

« Ma sœur était mon être humain préféré. Elle me manquera toute ma vie. Aujourd’hui, j’ai la télécommande pour moi tout seul et mon iPod est toujours chargé. Mais je voudrais juste que ma sœur revienne. Et ça n’arrivera jamais. »

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *