Chroniques

Aqua TM – Jean-Marc Ligny

Chronique image

aqua tm imageAqua TM
Jean-Marc Ligny
2006
Gallimard
Folio SF
Science-fiction, roman d’anticipation
Eau, exploitation des ressources
952 pages

Résumé:
En 2030, la compétition féroce pour l’exploitation des ressources ne cesse d’alimenter les conflits. L’eau, est devenue l’enjeu principal de la préservation de l’espèce humaine. L’Europe est frappée par des attentats qui précipitent les Pays-Bas dans le chaos, tandis que de riches P.-D.G. de consortiums américains tentent de s’approprier les quelques nappes phréatiques encore non exploitées. Au coeur du Sahara, les tribus tentent de répartir le liquide équitablement tandis que les gouvernements appauvris ploient sous la pression des habitants déshydratés.  Alors que les continents risquent d’être engloutis avec la montée croissante du niveau des eaux, les hommes luttent pour obtenir la source de leur survie.

<< Les maladies tropicales n’ont guère intéressé l’Occident jusqu’à présent. Ce n’est que maintenant, alors qu’elles envahissent des régions autrefois tempérées et affectent des Blancs en grand nombre, que l’on commence à se pencher sérieusement dessus. Savez-vous que si l’on y avait injecté un peu de finance, on aurait pu mettre au point un vaccin contre le paludisme il y a trente ans?
– Il n’existe pas déjà?
– Et non, mon cher. On nous le promet pour dans deux ans. Quand la clientèle occidentale sera suffisante pour qu’il soit rentable… >> 

Impressions:
J’ai découvert ce roman il y a quelques mois sur le blog de ma copine La tête dans les livres qui m’avait alors beaucoup intriguée. Je l’ai finalement reçu à Noël de la part de Noémie – à qui je fais mille baisers si elle passe par ici – et celui-ci n’a pas patienté longtemps dans ma pile à lire.

J’ai beaucoup apprécié ce roman, principalement pour son intrigue des plus originales. Aqua TM propose une réflexion sur des thèmes d’actualité, et permet d’avoir un point de vue global sur les enjeux de cette problématique. La multiplication des points de vue et des lieux permet une action constante tout au long des six cents pages de ce roman.

C’est une oeuvre effrayante, car incroyablement réaliste. Chaque chapitre est introduit par un extrait de publication, une annonce publicitaire ou des données chiffrées qui permettent de saisir le nombre d’acteurs qui gravitent autour de la ressource centrale de cette oeuvre, à savoir l’eau.

J’ai beaucoup apprécié les personnages et la façon dont l’écrivain nous amène à les découvrir. En effet, nous rencontrons en premier lieu des personnages de moindre importance, faisant néanmoins parti de l’entourage des protagonistes. Ceux-ci sont particulièrement attachants car ayant chacun un passé douloureux.

Dans un premier temps, j’ai beaucoup apprécié la science fiction insérée à l’oeuvre car cela est fait de façon très subtile. Mais je dois reconnaître que je suis restée assez sceptique lorsque celle-ci commence à devenir le sujet principal dans la dernière centaine de pages.

Un roman d’anticipation documenté, à découvrir d’urgence. 

<< Ce qui est passé a fui; ce que tu espères est absent; mais le présent est à toi. Proverbe arabe >> 

8 Comments

  1. J’ai beaucoup de mal à me projeter sur des livres qui ne se positionnent pas clairement entre réalité et fiction, après le thème est quand même intéressant donc je le lire peut être un jour.

    Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *