Chroniques

Les filles en chocolat, tome 1: Coeur Cerise – Cathy Cassidy

 

Chronique

coeur ceriseLes filles en chocolat, tome 1: Coeur Cerise
Cathy Cassidy
2011
Nathan
Roman jeunesse

Résumé:
Cherry Costello est une enfant solitaire, perdue dans une bulle de mensonges qu’elle s’est crée pour échapper à la dureté du quotidien. Mais alors que la jeune fille est âgée de treize ans, son univers bascule lorsque son père Paddy décide de s’installer avec sa nouvelle compagne Charlotte au sud de l’Angleterre. D’abord ravie par cette présence féminine qu’elle imagine remplacer sa maman disparu, Cherry déchante vite. Car après avoir emballés mille cartons et traversé le pays, c’est quatre demi-soeurs qu’elle découvre en plus de sa belle-maman. Si trois d’entre elles lui réserve un accueil chaleureux, celui de l’aînée -Honey – est plus que glacial. Craintive à l’idée de ne pas plaire, la pré-adolescente s’enfonce dans un tissus de mensonges abracadabrants pour se faire apprécier. Mais les nombreux artifices ne tardent pas à être découverts…

<< La vérité à une force unique. Contrairement au mensonge, elle se consolide avec le temps, et possède le pouvoir de lier les uns aux autres des sentiments et des idées disparates, ce dont nul mensonge ne serait capable. >> 

Impressions:
Cette année, j’ai eu l’occasion de voir cette saga sur de nombreux blogs mais je restais toutefois assez sceptique face à cet engouement pour des romans jeunesse dédiés exclusivement aux petites filles. Mais les supplications de ma petite soeur et la conférence en présence de Cathy Cassidy au Salon du livre et de la presse jeunesse ont eu raison de moi, j’ai
fini par me lancer dans l’aventure des filles en chocolat et qu’elle jolie surprise se fût! Je tiens à faire une mention toute particulière pour les détails des couvertures qui sont à croquer.

Je crois que le premier atout de ce roman est sans conteste les personnages. Aimants, authentiques, curieusement dissemblables, qui forment pourtant un joli portrait de famille. Derrière leur apparence parfois niaise et superficielle, se cachent toujours de vraies craintes et de véritables angoisses.
Dès les premières pages, je me suis attachée à la jeune Cherry qui manque de confiance en elle et qui enjolive sa vie grâce à une imagination envahissante. Ses propos sont débordants de spontanéité et de sincérité, grâce à une écriture fluide et incroyablement brute.

Ce que j’ai tout particulièrement affectionnée dans cette lecture est la
magie que l’écrivain apporte grâce aux touches sucrées de friandises. Le jeune couple entend crée une chocolaterie et embarque les jeunes filles dans l’élaboration de ce projet détonnant.
Rien de tel que l’amour du chocolat pour rappeler au lecteur de tout âge, que l’enchantement et le bonheur se découvrent non pas dans de lointaines contrées mais dans l’extase quotidienne.

C’est un roman jeunesse qui pousse les lecteurs au questionnement, en proposant des problématiques contemporaines. L’emménagement dans une famille recomposée, l’enfant confronté à l’indicible de la mort, les balbutiements d’un premier amour épineux. L’auteur avait mis l’accent dessus lors de la conférence, expliquant que si l’univers coloré et chatoyant des demoiselles étaient porteur d’espoir, il était néanmoins de son devoir de confronter ses personnages aux réalités souvent douloureuses de la vie.

Un roman saveur chocolat, doux et bienfaiteur.

<< Le passé est un truc dangereux. On peut le revivre à travers une histoire, le rendre plus doux, plus beau qu’il n’est vraiment… mais pendant la nuit, la vérité refait sournoisement surface, et on se réveille avec un goût amer dans la bouche…>

4 Comments

    1. Si tu as peur de ne pas aimer, je te conseille de l’emprunter effectivement. Je trouve que c’est une lecture sympathique, mais ça reste effectivement un roman jeunesse et je pense que je ne l’aurais pas acheté non plus! – merci petite soeur- 🙂

      Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *