Chroniques

L’été du changement -P.M. Evalice

Chronique

L'été du changement imageL’été du changement
P.M. Evalice
20 Novembre 2015
Anyway Editions
Romance
125 pages en format ebook

Résumé:
Kaytlin est méconnue, constamment dissimulée sous d’amples vêtements et de capuches abaissées sur son joli visage. Chaque nuit, la jeune femme revit les cauchemars de son passé douloureux. Sur le campus, c’est le spectre du harcèlement qui la poursuit. A bout de souffle, la rescapée est prête à abandonner la lutte, à céder à la détresse.
Allan est populaire, constamment adulé et abordé par la gente féminine subjuguée par sa plastique de rêve. Etudiant sur le même campus, celui-ci privilégie l’amusement, les festivités et préfère braver les interdits. Pourtant, le jeune homme tente de se repentir de ses erreurs passés et souhaite se tourner vers l’avenir.
Au cours de l’été du changement, Allan va apprendre à regarder au-delà de l’apparence pour découvrir un éclat insoupçonné. Allan parviendra-t-il à creuser l’écorce pour atteindre la fragile Kaytlin ?

Impressions:
Encore une fois, j’adresse tous mes remerciements à Anyway Editions pour l’envoi de ce service presse.
Dès les premières pages, le lecteur est pris, en quémandant toujours plus. L’auteur dose avec subtilité les indices concernant les passés difficiles de nos deux héros et nous nous empressons de perpétuer notre lecture pour en savoir toujours plus.
L’écriture est fluide, les dialogues agréables. Quoi que, j’aurais apprécié un peu plus de développement quant aux ressentis des personnages pourtant déjà bien présents.
Allan est aidé dans son cheminement vers le repentir par son grand frère ainsi que par sa compagne Clara qui est mon personnage préféré, bien que secondaire. La jeune femme est de très bon conseil et voit la volonté de métamorphose de l’ancien délinquant.
Si l’intrigue est parfaitement menée jusque-là, dès la page 60 tout s’accélère – voir un peu trop. Si le rapprochement des deux protagonistes à ce moment-là semble opportun; au vu de ce qu’ils ont tous les deux traversés et de la naissance de leur relation – loin d’être amicale au départ – l’évolution de celle-ci me semble trop rapide. La transformation est parfaitement explicitée mais les dernières pages ne sont à mon goût pas assez développées : peut-être que rallonger la nouvelle aurait été bienvenue ou pourquoi pas l’adapter en roman en nous en dévoilant un peu plus quant aux souvenirs des tourtereaux.
Je terminerais ma chronique sur une note positive en remerciant l’auteur d’avoir abordé des sujets d’actualité brûlants. Il est rare d’écrire avec autant de facilité à propos du harcèlement, du suicide, des accidents ou encore du viol. Et si j’aurais voulu que cette nouvelle soit un peu plus longue sur la fin c’est pour pouvoir aborder plus en profondeur ces sujets tabous. Une lecture agréable !

 

3 Comments

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *