Chroniques

Avant le labyrithe, L’ordre de tuer – L’épreuve Prequel

ordredetuerAvant le labyrithe, L’ordre de tuer – L’épreuve Prequel
James Dashner     
2015
PKJ
Apocalyptique, Dystopie
348 pages

Résumé:
L’éruption solaire était prédite. Pourtant, seule une poignée de survivants résiste à cette première épreuve. Dans un monde dévasté par la chaleur et les radiations, Mark et Trina se soutiennent dans le chaos. Ensemble, ils affrontent la faim tenace, le mur d’eau, le danger des autres rescapés et tentent de fuir les fantômes du passé. Au cœur du tumulte, les adolescents tentent de reconstruire un semblant de stabilité auprès de leurs alliés, Darnell, Mysti, Crapaud, Alec et Lana. Mais l’épidémie balaye tout. La Braise gagne l’ensemble du continent, conduit ses victimes à la folie dans le sang, et menace d’extinction la population humaine. Mark et Trina sont convaincus de l’existence d’un remède. Ensemble, ils risquent la mort pour sauver l’humanité.
« – Patience et prudence, petit. Un soldat trop pressé est souvent un soldat mort.
– Un soldat trop lent arrive souvent trop tard pour sauver ses compagnons. »

Impressions:
J’étais pour le moins sceptique lors de l’annonce de la publication de ce prequel, m’attendant à un vulgaire spin-off commercial. Quelle erreur !
James Dashner nous propose de découvrir sa vision de l’apocalypse, apportant de nombreuses réponses aux zones d’ombres de sa saga quant à la survie de la population, aux origines de l’épidémie et bien entendu de l’existence secrète du labyrinthe et de ses blocards. L’enchaînement des péripéties est parfaitement rythmé, plongeant le lecteur dans une additivité intense. Le renouvellement des personnages apporte fraîcheur et vivacité à univers qui s’il est bien connu des lecteurs de James Dashner, n’en reste pas moins original. J’ai particulièrement été sensible à relation existant entre Mark et le soldat Alec, une relation d’amitié masculine ignorant la différence d’âge et qui se retrouve peu présenté dans la littérature jeunesse.
La présence de Thomas et de Teresa, limitée au prologue et à l’épilogue, nous permet de retrouver les piliers de la saga sans dénaturer le prequel. La lecture de ce roman s’achève sur un final détonant, provoquant les larmes, le sang et la frustration de déjà devoir dire au revoir à un univers familier. L’ordre de tuer, une tuerie.

N’ayant pas envie de spoiler qui que ce soit, j’invite ceux qui ont lu cet ouvrage à me contacter par email – kae.ytb@gmail.com – ou sur ma page facebook – https://www.facebook.com/Kaecilia – , car si j’ai adoré l’épilogue, je n’en reste pas moins intriguée. Beaucoup de théories voient le jour quant à la petite Deedee, et je serais ravie de découvrir votre point de vue et de vous partager le mien. N’hésitez donc pas, j’attends vos messages. Mille bisous, Kae !

<<L’un des hommes avisa l’ampoule qui grésillait au plafond et se tourna vers son collègue.
-Tu sais qui a inventé ce truc, n’est pas ? Peut-être qu’on pourrait appeler celui-là Thomas. 
Sur quoi, ils sortirent.  >>

One Comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *