Chroniques

Magisterium, L’épreuve de fer – Holly Black et Cassandra Clare

le-magisterium,-tome-1---l--preuve-de-fer-567143Magisterium, L’épreuve de fer 
Holly Black et Cassandra Clare    
2014
PKJ
Fantasy
377 pages

Résumé:
Callum Hunt est un jeune garçon âgé de douze ans qui n’ignore pas ses prédispositions pour la magie. Cependant, son père Alastair tente depuis son plus jeune âge de le tenir à l’écart de ce don qui semble le terroriser.
Lorsqu’il se présente au concours d’entrée du Magisterium, l’école des mages, Cal s’applique tout particulièrement à échouer. Pourtant, à son plus grand désespoir, il intègre l’Année de fer sous l’autorité du maître Rufus. Dans un univers nouveau, entre cavernes et tunnels labyrinthiques, peuplés de vouivres et d’esprits, Callum Hunt ne tardera pas à découvrir la menace d’un terrible mage du chaos. Et le garçon est plus que tout concerné, car la supplication de sa mère pèse encore:
« Usant de ses dernières forces, elle avait gravé ces mots: TUEZ CET ENFANT. »

Impressions:
Magisterium est un roman que j’ai découvert en vacances par mon jeune frère et dont j’ignorais totalement l’existence. C’est donc de sa recommandation que j’ai débuté ma lecture pour me retrouver immergée dans un univers fortement inspirée d’Harry Potter, et la comparaison me semble inévitable. Si le héros manque quelque peu de personnalité, j’ai apprécié l’écriture très facile d’accès pour les plus jeunes ainsi que l’intrigue, prenante. En tant que fan incontestée du sorcier à lunettes et du monde merveilleux de J.K.Rowling, il m’est difficile d’apprécier ce roman à sa juste valeur mais c’est un livre que je conseille aux lecteurs moins âgées en recherche d’un échappatoire. Je lirais bien entendu le second tome qui me semble plein de promesses, car les dernières pages de l’Épreuve de fer annonce un détachement important par rapport à la saga HP.

<< Ils poussèrent un cri d’excitation. Tamara parce qu’elle était heureuse, Aaron parce qu’il aimait voir les autres heureux, et Cal parce qu’il était sûr qu’ils allaient tous mourir.   >>

6 Comments

  1. J’étais au courant de ce roman, j’aurais vraiment aimé avoir moins de 14 ans, je pense que j’aurais adoré à l’époque ! Mais j’ai moi aussi un peu peur de faire la comparaison avec Harry Potter et de me sentir un peu trop âgée, en tout cas merci pour ton avis 🙂

    Reply
    1. C’est un peu ça, c’est une histoire sympathique pour ceux qui n’ont pas eue la chance de vivre la grande époque d’Harry Potter -je sors de l’exposition à Paris, je suis toute émoustillée – ! Je pense que la suite m’aidera a définir si je conseille cette saga!

      Reply

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *